~ LES  AUTRES  DÉCORATIONS ~

(2)

 

1/  Les Ordres  de  Mérite

 

ORDRE DES PALMES ACADÉMIQUES

Créé par décret en date du 4 octobre 1955, l'Ordre des Palmes Académiques est un descendant des titres honorifiques créés par Napoléon I° en 1808, lors de l'organisation de l'Université française.

Les "Palmes Universitaires" ont en effet été instituées le 17 mars 1808 par le décret organisant l'université. Elles furent modifiées et réorganisées en 1846, 1850, 1866, 1880, 1885, 1898, 1921 et 1929. Les Palmes universitaires comportaient trois grades à l'origine : Titulaire, Officier de l'Université et Officier des Académies. L'insigne consistait en une double palme brodée sur la robe du professeur. En 1850, les grades furent ramenés à deux : Officier de l'Instruction Publique (bijou en or) et Officier d'Académie (bijou en argent). Un ruban violet fut créé pour soutenir le nouvel insigne métallique mis en place, car l'acces aux Palmes s'étant démocratisé, certains nouveaux décorés n'avaient pas d'uniforme professionnel (décret du 7 avril 1866).

La nomination dans l'Ordre récompense les personnes ayant participé à la fonction enseignante et/ou au développement des connaissances humaines. Il peut donc s'agir des  personnels de l'Education Nationale ou de tout autre organisme public ou privé ayant rempli ces conditions.  L'Ordre comporte trois grades : Chevalier, Officier et Commandeur.

 

ORDRE DU MÉRITE AGRICOLE

Créé par décret en date du 7 juillet 1883 pour récompenser toutes les personnes méritantes dans le domaine de l'agriculture mais qui ne pouvaient toutefois pas prétendre à obtenir l'Ordre de la Légion d'Honneur.

A l'origine, l'Ordre ne comportait qu'une seule classe : les Chevaliers. Le décret du 18 juin 1887 créa la seconde classe : les Officiers. La troisième classe : les Commandeurs fut créée en 1900.

L'Ordre est géré par le Ministère de l'Agriculture, assisté d'un Conseil Supérieur du Mérite Agricole. Les promotions annuelles sont strictement contingentées, ce qui rend cet Ordre de Mérite particulièrement difficile à obtenir. Il est souvent surnommé "le Poireau".

 

ORDRE DU MÉRITE MARITIME

Créé par la Loi en date du 9 février 1930 pour "récompenser la valeur professionnelle des marins et le mérite des citoyens qui se sont distingués pour le développement  de la marine marchande, des ports de pêche et des sports nautiques".

La Loi du 27 septembre 1958 a étendu l'admission dans l'Ordre aux personnels de la Marine Nationale ainsi qu'aux personnes participant à l'administration des ports de guerre, de commerce, de plaisance ou à toutes activités se raportant à la mer.

L'Ordre du Mérite Maritime comporte trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur, tous nommés par décret du Président de la République. Il est administré par un Conseil de l'Ordre, conformément au décret du 16 mai 1930. L'insigne fut créé par la Maison Arthus-Bertrand.

 

ORDRE DES ARTS ET LETTRES

Créé par Décret en date du 2 mai 1957, cet Ordre a pour vocation de récompenser les Français et les Étrangers qui ont contribué au rayonnement des Arts et des Lettres.

L'Ordre comporte trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Cet Ordre est géré par le Ministre de la Culture assisté d'un conseil de l'Ordre dont tous les membres sont Commandeurs de droit.

L'Insigne a été dessiné par Raymond Subes.

 

 

 

2/ Les  Ordres  Ministériels  de  Mérite

 

Les Ordres qui suivent furent abolis par l'article 38 du décret du 3 décembre 1963 portant création de

de l'Ordre National du Mérite.  Cependant, les titulaires de ces Ordres ainsi disparus,

continuent à pouvoir les arborer et à bénéficier des prérogatives qui y étaient attachées.

 

ORDRE DU MÉRITE SOCIAL

Créé par Décret en date du 25 octobre 1936, cet Ordre prenait la place des Médailles de Secours Mutuels, créées par un Décret du 26 mars 1852 et des Médailles d'Honneur créées par le décret du 27 mars 1858.

Ces décorations, étant considérées comme des médailles associatives, ne pouvaient être portées en dehors des cercles de Secours Mutuels. Parallèlement, furent créées, par les décrets de 1922 et 1923, les Médailles de la Prévoyance Sociale et des Assurances Sociales. Toutes ces décorations furent remplacées par le nouvel Ordre ainsi créé, qui avait pour vocation à récompenser les personnes ayant rendu des services désintéressés et dévoués aux oeuvres mutualistes et sociales.

Le Mérite Social comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur.

 

 ORDRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Créé par Décret en date du 18 février 1938 et modifié par celui du 22 mai 1954, cet Ordre avait pour but de récompenser les personnes ayant rendu des services signalés à l'Assistance Publique, à l'Hygiène ou à la Protection de l'Enfance.

Il remplaçait les Médailles d'Honneur de l'Assistance Publique, de l'Hygiène Publique et de la Protection de l'Enfance créées en 1891 et 1912.

L'Ordre de la Santé Publique comprenait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Il était administré par le Ministre du Travail assisté d'un Conseil de l'Ordre. Le bijou est l'oeuvre du graveur Bazor d'après une maquette de l'affichiste Paul Colin.

 

ORDRE DU MÉRITE COMMERCIAL ET INDUSTRIEL

Créé par Décret en date du 27 mai 1939, l'Ordre du Mérite Commercial avait pour but de récompenser les services rendus à l'activité économique et au commerce extérieur de la France, par des personnes que distinguait leur valeur professionnelle. Le décret du 29 juin 1961 créa la nouvelle dénomination de : "Ordre du Mérite Commercial et Industriel".

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Il était administré par le Ministre de l'Industrie et du Commerce, assisté d'un Conseil de l'Ordre. Le bijou est l'oeuvre du graveur Guiraud. Il a existé quatre types différents de bijou.

 

ORDRE DU MÉRITE ARTISANAL

Créé par Décret en date du 11 juin 1948, modifié par les décret du 19 novembre 1951 et du 6 janvier 1956, l'Ordre avait pour but de récompenser le maintien et la qualité du travail artisanal en distinguant les professionnels dont la valeur et le talent contribuaient au rayonnement des activités artisanales.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Il pouvait accueillir les Français comme les Etrangers et était géré par le Ministre du Commerce et de l'Artisanat, assisté d'un Conseil de l'Ordre.

Le bijou fut réalisé par la Maison Aubert et était l'oeuvre du graveur Gautier.

 

ORDRE DU MÉRITE TOURISTIQUE

Créé par Décret en date du 27 mai 1949, l'Ordre avait pour vocation à récompenser les personnes ayant rendu d'éminents services à la cause du tourisme et contribué à son développement tant en France qu'à l'Etranger.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur et sa gestion était assuré par le Ministre du Tourisme, assisté d'un Conseil de l'Ordre comprenant dix membres, tous Commandeurs de droit.

Le bijou est du au décorateur et ferronnier d'art  Poillerat.

 

ORDRE DU MÉRITE COMBATTANT

Créé par Décret en date du 14 septembre 1953,l'Ordre était destiné à récompenser les personnes s'étant distinguées par leur compétence et leur dévouement dans la gestion des intérêts moraux et matériels des anciens combattants et victimes de guerre.

Comportant trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur, l'Ordre était administré par le Ministre des Anciens Combattants, assisté d'un Conseil de l'Ordre, dont les membres étaient tous Commandeurs de droit.

Le bijou fut créé par la Maison Arthus-Bertrand.

 

ORDRE DU MÉRITE POSTAL

Créé par Décret en date du 14 novembre 1953, l'Ordre était destiné à récompenser les personnes s'étant distinguées dans le développement des activités des Postes et Télécommunications, tant en France que dans les Territoires d'Outre-Mer ou à l'Etranger.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Il était administré par le Ministre des Postes et Télécommunications, assisté d'un Conseil de l'Ordre dont les membres étaient Commandeurs de droit.

Le bijou fut réalisé par le graveur Muller.

 

ORDRE DE L'ÉCONOMIE NATIONALE

Créé par Décret en date du 6 janvier 1954, l'Ordre fut modifié par l'arrêté du 25 mai 1955 et le Décret du 11 juillet 1955. L'Ordre était destiné à récompenser les personnes ayant rendu d'éminents services à l'économie française, dans les différents domaines des études économiques, de la production, de la productivité, des échanges économiques internationaux et de la représentation professionnelle sur le plan économique.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. Il pouvait être décerné aux Français comme aux Etrangers. L'Ordre était administré par le Secrétaire d'Etat aux Affaires Economiques, assisté d'un Conseil de l'Ordre, dont les Membres étaient tous Commandeurs de droit.

Le bijou était l'oeuvre du graveur Joly. L'insigne de Chevalier était en argent alors que ceux d'Officier et de Commandeur étaient en vermeil.

 

ORDRE DU MÉRITE SPORTIF

Créé par Décret en date du 6 juillet 1956 , L'Ordre était destiné à récompenser les personnes qui s'étaient distinguées par leur contribution au développement de l'Education Physique et des sports et de toutes les activités s'y rattachant.

L'Ordre comprenait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur.

Le bijou était l'oeuvre du graveur Corbin.

 

ORDRE DU MÉRITE DU TRAVAIL

Créé par Décret en date du 21 janvier 1957, l'Ordre était destiné à récompenser toute personne s'étant distinguée, soit par sa valeur professionnelle, soit par la durée et la qualité de ses services, soit par son comportement à l'égard de ses compagnons de travail.

L'Ordre comprenait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. L'Ordre était géré par le Ministre du Travail, assisté d'un Conseil de l'Ordre.

Le bijou était en argent pour le grade de Chevalier, en or ou en vermeil pour les deux autres grades.

Il est à noter que le Gouvernement de Vichy avait déjà créé un Ordre National du Travail en 1941, Ordre qui fut aboli en 1944 (Cf. page précédente).

 

ORDRE DU MÉRITE MILITAIRE

Créé par la Loi du 22 mars 1957, l'Ordre était destiné à récompenser, en temps de paix, les activités volontaires des cadres réservistes, dans l'instruction des Réserves  et la préparation de la Défense Nationale. Il pouvait également être décerné aux cadres d'active participant à l'instruction des Réserves en dehors de leur emploi habituel.

Cet Ordre remplaça la Croix des Services Militaires Volontaires (dont il reprit le dessin) créée en 1934. Après la disparition de l'Ordre en 1963, une nouvelle Médaille des Services Militaires Volontaires vit le jour en 1975.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. La croix de Chevalier était en argent, celle d'Officier était en vermeil. La croix de Commandeur était en or avec les branches émaillées de bleu et une bélière de feuilles de laurier.

 

ORDRE DU MÉRITE CIVIL DU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Créé par Décret en date du 14 octobre 1957, L'Ordre était destiné à récompenser les personnes ayant rendu des services signalés soit à l'Etat dans le cadre des attributions du Ministère de l'Intérieur, soit aux départements, aux communes et aux établissements publics.

L'Ordre comprenait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. L'Ordre était géré par le Ministre de l'Intérieur, assisté d'un Conseil de l'Ordre.

Le bijou de Chevalier est en argent, celui d'Officier est en vermeil, avec des bélières en forme d'étriers. Le bijou de Commandeur est en or, avec une bélière étrier comportant le monogramme RF.

 

ORDRE DU MÉRITE SAHARIEN

Créé par Décret en date du 4 avril 1958, l'Ordre était destiné à récompenser les services rendus, à caractère social, scientifique, économique ou administratif, par des personnes françaises ou étrangères ayant participé à la mise en valeur des régions sahariennes.

L'Ordre comportait trois classes : Chevalier, Officier et Commandeur. La croix de Chevalier est en argent, celles d'Officier et de Commandeur sont en vermeil.

 

SUITE  DES AUTRES DÉCORATIONS :   PAGE 1  -  PAGE 3  -  PAGE 4