DÉCORATIONS

ITALIENNES

(1)


 

1/ ROYAUME D'ITALIE

 

 


ORDRE  DE  l'ANNONCIADE

Fondé en 1362 par le Duc Amédée VI ; nouveaux statuts de Victor-Emmanuel le 3 juin 1869.

Ordre réservé aux souverains et grands personnages qui deviennent "Cousins du Roi".

Une seule classe de 15 Chevaliers non compris les Princes italiens et les étrangers.

Décoration portée en sautoir à une chainette avec plaque sur le côté gauche.


 


 ORDRE  DES  SAINTS  MAURICE  ET  LAZARE

Fondé en 1434 par le Duc Amédée VIII de Savoie, renouvelé en 1831, nouveaux statuts et modifications en 1837, 1850, 1855 et 1868.

Initialement séparés, l'Ordre de Saint-Maurice fut réuni avec l'Ordre de Saint-Lazare. Cet Ordre a pour but de récompenser les mérites acquis dans les carrières civiles et militaires, dans les sciences, les arts, le commerce, l'industrie et plus spécialemnt les oeuvres de bienfaisance.

Cinq classes. La croix de Chevalier n'est pas surmonté de la couronne royale. Un certain nombre de titulaires jouissaient d'une pension. Le nombre des chevaliers n'est pas limité alors que celui des autres classes l'est.

Ruban vert.

(divers modèles selon classes et périodes).


 



ORDRE  MILITAIRE  DE  SAVOIE

Fondé le 14 août 1815 par le Roi de Sardaigne Victor-Emannuel I°, l'Ordre fut modifié à plusieurs reprises. L'Ordre a pour vocation de récompenser les militaires qui se distinguent par des actions d'éclat, leur bravoure, leur courage ou leurs talents dans l'art de la guerre.

Il comporte cinq classes : Grand-Croix, Grand-Officier, Commandeur, Officier et Chevalier. Les trois  premières classes ont leurs insignes surmontés de la couronne royale, celle des Officiers est surmontée d'un trophée de drapeaux et celle des Chevaliers d'un unique anneau.

Le ruban est à trois bandes égales bleue - rouge - bleue.


 


 ORDRE  DE  LA  COURONNE


Cet Ordre a été fondé le 20 février 1868 par le Roi Victor-Emmanuel II pour récompenser les mérites civils et militaires, les belles actions et les services rendus à l'Etat. Décret du 3 décembre 1885.

L'Ordre comporte cinq classes : Grand-Croix, Grand-Officier, Commandeur, Officier et Chevalier. Le nombre de Chevaliers n'est pas limité, celui des autres classes l'est.

Le ruban est à trois bandes verticales rouge - blanc - rouge, la bande blanche étant du huitième de la largeur totale du ruban.


      




ORDRE  DU MÉRITE DU TRAVAIL

Cet Ordre a été fondé le 9 mai 1901 par le Roi Victor Emmanuel II  pour récompenser les mérites rendus dans le domaine du travail.


 





Médaille de la guerre pour l'Indépendance et l'Unité Italienne (1848 - 1870)

créée par décret royal du 4 mars 1865

Le ruban peut porter des barrettes indiquant l'année concernée








ORDRE  DE  L'AIGLE  ROMAIN

 Cet Ordre a été créé le 14 mars 1942 pour être abandonné en 1945. Son existence fut donc éphémère.

Il comportait 2 classes : militaire avec épées et civile sans épées. Il comptait 5 grades et 2 médailles.

Il a connu 2 types : de 1942 à 1944 = le type "fasciste" et de 1944 à 1945 = le type "République Sociale Italienne" (RSI)




2/ ROYAUME DES DEUX SICILES

 

      


ORDRE  SACRÉ  ET  MILITAIRE  CONSTANTINIEN  DE  SAINT - GEORGES

L'Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges est l'un des plus grands Ordres de chevalerie de l'histoire. Il remonterait, selon la tradition, à l'Empereur Constantin. C'est à partir de 1190, grâce à l'initiative du Basileus de Contantinople Isaac II, que l'Ordre revêtit une forme plus officielle. Tout au long des siècles, cet Ordre fit preuve, à plusieurs reprises de sa valeur dans la défense de la Chrétienté et notamment à l'époque des Croisades contre les Turcs. Aujourd'hui il continue son oeuvre de "glorification de la Croix" et de "propagation de la Foi".

Le Grand-Maître actuel de l'Ordre est son Altesse Royale le Prince Don Carlos de Bourbon des Deux-Siciles, XVII° Duc de Castro et chef de la Maison Royale de Bourbon des Deux-Siciles, LIII° Grand Maître de l'Ordre.

http://www.constantinianorder.org


 





ORDRE  ROYAL DE SAINT - JANVIER

L'Ordre fut créé le 3 Juillet 1738 par Charles de Bourbon, Roi de Naples et Sicile, pour célébrer son mariage avec la Princesse Marie Amélie Walburge de Pologne et Saxe.

L’Ordre se compose d’une seule classe de Chevaliers avec collier en or, écharpe, croix et plaque. Leur devoir principal était "l’accroissement, à n’importe quel prix, de la très Sainte Religion" et "opérer vertueusement" pour être "un exemple héroïque de la pitié envers Dieu et de la fidélité envers leur Prince".

Le ruban est rouge ondoyant et la devise de l'Ordre est "IN SANGUINE FOEDUS". 

Le Grand Maître actuel est S.A.R. le Prince Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles, Duc de Castro.


 




ORDRE  ROYAL DE SAINT FERDINAND ET DU MÉRITE

L'Ordre fut créé le 1er Avril 1800, par Ferdinand IV Roi de Naples et Sicile, pour récompenser ceux qui avaient rendu de très importants services et fait preuve de fidélité au Chef de la Maison Royale et à la Famille Royale. Les Statuts furent réformés en 1810.

L’Ordre est divisé en trois Classes : Chevaliers de Grand-Croix, avec écharpe, croix et plaque - Chevaliers Commandeurs, avec ruban de cou et croix - Chevaliers, avec ruban et croix à la boutonnière. L'Ordre comprend également deux médailles : une d'or et une d'argent, annexées à l'Ordre.

Le ruban est bleu ourlé de rouge foncé.

Le Grand Maître actuel est S.A.R. le Prince Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles, Duc de Castro.








ORDRE  ROYAL DES  DEUX SICILES

L'Ordre fut créé par Joseph BONAPARTE, Roi de Naples, le 24 février 1808 pour récompenser les Italiens qui avaient rendu d'importants services au Royaume.  A l'origine,  l'Ordre était divisé en 650 Chevaliers, 100 Commandeurs et 50 dignitaires. Son Grand Chancelier était Tommaso SANSEVERINO, Prince de Bisignano.
Quand Joseph pris la couronne d'Espagne, c'est son beau-frère Joachin MURAT qui lui succéda comme Roi de Naples. Dès son arrivée,  le 5 novembre 1808,
MURAT réforma l'Ordre : il calqua l'Ordre sur celui de la Légion d'Honneur en créant 5 classes au lieu des trois existantes.
En 1815, à la chute de l'Empire et du Royaume de Naples, le Roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles conserva l'Ordre par un décret du 4 juin 1815.

Mais, en 1819, l'Ordre fut aboli et remplacé par l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Georges de la Réunion. Les titulaires de l'Ordre des Deux-Siciles reçurent le nouvel ordre en remplacement.

Les bijoux sont en or avec un ruban bleu clair mais on trouve aussi des rubans bleu foncé et bleu-rouge-blanc-bleu. Les cinq branches sont émaillées de rouge.

Sous le Roi Joseph, l'insigne présentait au recto : les armes de la Sicile (trinacrie sur fond or), entourées de l'inscription "Sicil rex instituit" ou "Jos. Napoleo. Siciliarum. rex. Instituit" ; au verso les armoiries de Naples (cheval cabré sur fond or), avec l'inscription "Pro renovata Patria".
Devenu Roi de Naples, MURAT changea la légende de recto en "Joachim Napoleo Sicil Rex" et la Trinacrie fut rempllacée par le portrait d'or du roi Jaochim MURAT.
Sous Ferdinand Ier, l'aigle surmontant l'insigne fut remplacé par une couronne et il remplaça les devises par la sienne "Ferdinandus Boronius utriusque Siciliae Rex PFA" et au verso par "Felicitati restituta X Kal., Jun. MDCCCXV".

Le 25 mars 2017, Joachim MURAT, 8ème Prince MURAT, a rétabli l'Ordre lors d'une cérémonie au cours de laquelle un certain nombre de personnalités furent élevées au rang de Chavaliers ou Commandeurs.

Ici, insigne très rare du 1er type (Règne de Joseph BONAPARTE).

Collection privée et photo de Monsieur Bruno X. Grand merci à lui.





ORDRE  ROYAL DES  DEUX SICILES

Autre modèle





Médaille d'Honneur des Milices Provinciales

Créée le 26 mars 1809 lors de la Remise des drapeaux aux milices provinciales par Joachim MURAT, Roi de Naples.

 

ORDRE  MILITAIRE  ROYAL  DE  SAINT GEORGES  DE  LA  RÉUNION 

Il fut créé le 1er Janvier 1819 par Ferdinand Ier Roi des Deux-Siciles pour couronner la valeur et le mérite militaire. Il doit son nom à la réunion des domaines de Naples et de Sicile en un seul Royaume. Les statuts furent réformés en 1829 et en 1850.

L’Ordre est divisé en huit Grades: Chevaliers de Grand-Croix, avec ruban de cou, croix et plaque - Grands-Officiers, avec ruban de cou, croix sans le Saint Georges et plaque plus petite - Commandeurs, avec ruban de cou et croix - Officiers, avec ruban, petite houppe et croix à la boutonnière - Chevaliers de Droit, avec ruban et croix à la boutonnière - Chevalier de Grâce, avec ruban et croix à la boutonnière - Médaille d’or - Médaille d’argent. 

Pour les Chevaliers de Grand-Croix, sur la branche inférieure de celle-ci, pend l’image de Saint Georges en or, le tout surmonté de la Couronne Royale.

Le ruban est bleu ourlé de jaune.

Le Grand Maître actuel est S.A.R. le Prince Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles, Duc de Castro.

 


ORDRE  ROYAL  DE  FRANÇOIS  Ier

L'Ordre fut établi le 28 Septembre 1829 par François Ier, Roi des Deux-Siciles, pour récompenser le mérite civil dans l’exercice des fonctions publiques, dans les sciences, les arts, l’agriculture, l’industrie et le commerce.

L’Ordre est divisé en huit Grades : Chevaliers de Grand-Croix, avec écharpe, croix et plaque ; Dames de Grand-Croix, avec ruban à rosette, ourlé d’or et parsemé de fleurs de lis et croix ; Chevaliers, avec ruban et croix à la boutonnière ; Dames, avec ruban à rosette et croix. Il y a ensuite les Décorés de médaille d’or et d’argent.

Le ruban est rouge, ondoyant d’ourlets bleus.

Le Grand Maître actuel est S.A.R. le Prince Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles, Duc de Castro.


 


3/ ROYAUME DE TOSCANE

 


ORDRE   DE  SAN GUISEPPE

Il est également connu sous le nom d’Ordre du Mérite de Saint-Joseph.

L’histoire de l’Ordre remonte à 1514, mais il était en grande partie inactif jusqu’à ce que le Grand-Duc Ferdinand III renouvelle les statuts de l’Ordre en 1807, avant sa réintégration en tant que souverain de Toscane en 1814.

Il a été conféré à l’origine pour service méritoire au Duc et à l’État dans le cadre d’activités militaires, civiles et spirituelles, et l’adhésion était limitée aux pratiquants de la foi catholique romaine.

L’Ordre a été modifié le 18 mars 1817 par le grand-duc Ferdinand III, après son retour en Toscane. À partir de 1817, l’Ordre a été décerné aux étrangers catholiques et non catholiques et aux citoyens toscans pour service "vaillant et courageux", en temps de guerre et en temps de paix et qui ont démontré la loyauté envers le Grand-Duc.

Le Grand-Duc de Toscane a toujours été le Grand Maître de l’Ordre

Cet ordre a été supprimé en 1859 lorsque la Toscane a été annexée au Royaume de Sardaigne.

L’inscription avers se traduit approximativement par « Partout pareil », et l’inscription au verso comporte les initiales du fondateur de l’Ordre et son année de renouvellement.

Les récipiendaires du grade de Commandeur recevaient la noblesse héréditaire. Leur nombre était limité à 30 membres, à l’exclusion des récipiendaires étrangers.


 


ORDRE  DU  MÉRITE MILITAIRE


L’Ordre du mérite militaire toscan a été fondé par Léopold II, grand-duc de Toscane, le 19 décembre 1853. Il a été décerné aux étrangers et aux citoyens toscans en reconnaissance du service militaire extraordinaire au duché de Toscane et à son duc.

L’Ordre a été créé à l’origine avec trois classes: Chevalier de classe I, Chevalier de classe II et Chevalier de classe III. Les deux premières classes étaient en or, tandis que la troisième classe était en argent.

Ferdinand IV, le dernier grand-duc de Toscane, a modifié les statuts de l’Ordre en 1861, élargissant l’Ordre pour inclure cinq grades (Grand-Croix, Grand Officier, Commandeur, Officier et Chevalier), et créant la division du Mérite civil. Il modifia l’Ordre une deuxième fois en 1862, ajoutant la Médaille du mérite en or, argent et bronze. Ces nouveaux grades étaient réservés aux gentilshommes et aux officiers.

Cet ordre a été officiellement aboli en 1860 lorsque la Toscane a été annexée au Royaume de Sardaigne.

Le Grand-Duc de Toscane était le Grand Maître de l’Ordre.


 


ORDINE MILITARE DI SAN GIORGIO DI CARINZIA

(antico ordine del Sacro Romano Impero)


 



4/ DUCHÉ DE PARME







ORDRE DU MÉRITE CIVIL DE SAINT-LOUIS

L’Ordre du Mérite Civil de Saint-Louis a été initialement fondé dans le duché de Lucques en 1836 par Charles Louis (Charles II). Son fils, Charles III duc de Parme, a relancé l’Ordre à Parme, le 11 août 1849, en tant que récompense du mérite.

La branche de Parme de l’Ordre a été élargie pour récompenser le mérite extraordinaire au sein de la fonction publique et avoir cinq grades.

L’adhésion à l’Ordre était principalement réservée aux catholiques nobles, mais était ouverte aux protestants dans les cas de mérite extrême.

Lorsqu’un non-noble devenait récipiendaire des grades de grand-croix ou de commandeur, il recevait la noblesse héréditaire. S’ils étaient récipiendaires du grade de chevalier de classe I ou de classe II, ils n’étaient accordés qu’avec une noblesse personnelle qui leur était retirée après leur décès.

Le Grand Maître de l’Ordre, qui a toujours été le duc de Parme, était le seul membre de l’Ordre qui était autorisé à ajouter des brillants à leurs récompenses.



 

 

4/ RÉPUBLIQUE ITALIENNE

 


ORDRE  NATIONAL  du  MÉRITE

 Créé le 3 mars 1951, cet Ordre, le premier de la République Italienne n'a été fondé que cinq ans après la proclamation de la République. Il est destiné à récompenser tous les services exceptionnels, tant militaires que civils. Le premier  modèle (à gauche)  représente une croix grecque d'or aux branches émaillées de blanc et terminées d'une boule. Les intervalles sont remplis par 4 Aigles Romains en or. Une étoile d'or occupe le centre de la croix tant à l'avers qu'au revers. Le tout est surmonté d'une couronne murale en or. Le ruban est vert moiré avec une raie rouge sur chaque côté. L'Ordre comporte 5 classes.

Le second modèle (à droite), datant de 2002, rappelle également l'Ordre de la Couronne d'Italie (Cf. ci-dessus).



SUITE des  DÉCORATIONS  ITALIENNES :     PAGE 2  -  PAGE 3                  

                    

RETOUR  AU  SOMMAIRE  EUROPE