DÉCORATIONS

IMPÉRIALES

FRANÇAISES


PREMIER  EMPIRE

1802 - 1815

 

ORDRE DE LA LÉGION D'HONNEUR

Premier Ordre National, il fut créé par l'Empereur Napoléon I° le 29 Floréal An X (20 mai 1802).

La première promotion eut lieu le 24 septembre 1803. Les signes extérieurs furent créés le 22 messidor an XII (11 juillet 1804).

Par son prestige, cet Ordre a survécu à tous les changements de Régimes.

Il s'agit d'un Ordre et non d'une décoration normale, il faut donc être "reçu" dans l'ordre pour pouvoir porter la Croix. En 1996, il y avait 115 000 porteurs de la Légion d'Honneur.

 

     

ORDRE DE LA COURONNE DE FER

Créé par Napoléon I° le 5 juin 1805 pour le Royaume d'Italie qu'il venait de reconstituer.

A la chute de l'Empire, cet Ordre fut récupéré en 1816 par l'Empereur d'Autriche François I° au profit de l'Empire Austro-Hongrois

(voir la page des décorations autrichiennes).

 

 

ORDRE IMPÉRIAL DE LA RÉUNION

Cet Ordre fut créé par l'Empereur Napoléon I° le 18 octobre 1811.

"L'Ordre de la Réunion est destiné à récompenser les services rendus par tous Nos sujets dans l'exercice des fonctions judiciaires ou administratives et dans la carrière des armes. Le titre et les droits de Grand Maître de l'Ordre Impérial de la Réunion seront exclusivement attribués à Nous et Nos successeurs. L'Ordre de la Réunion sera composé de 200 Grands Croix, 1.000 Commandeurs et 10.000 Chevaliers. Il y aura pour le dit Ordre un Grand Chancelier et un Grand Trésorier qui auront le rang de Crand Croix et qui porteront le décoration de ce grade. ... Tous les Ordres des autres pays réunis à notre Empire depuis le commencement de Notre règne sont également supprimés. Tous ceux de Nos sujets qui ont été décorés des dits Ordres sont habilités à être admis dans l'Ordre de la Réunion." (extraits du décret instituant l'Ordre). Une rente de 500.000 Francs était accordée comme dotation à l'Ordre.

Le Grand Chancelier fut le Comte ANDREOSSY et le Grand Trésorier fut le Comte de SCHIMMELPENNINCK.

La première promotion est datée du 22 février 1812 et ne comprend que 64 Grand Croix ; le 29 février 1812, 74 Commandeurs furent nommés. La dernière promotion date du 21 juin 1815, veille de la seconde abdication.  Il y eut au total : 135 Grand Croix, 135 Commandeurs et 1.534 Chevaliers nommés dans cet Ordre.

L'Ordre fut définitivement dissous par Ordonnance royale de Louis XVIII le 28 juillet 1815 et les décorés de cet Ordre avaient obligation de restituer décorations et brevets mais bien peu le firent.

 

 

ORDRE DES PALMES UNIVERSITAIRES

Les "Palmes Universitaires" ont été instituées le 17 mars 1808 par le décret organisant l'université. Elles furent modifiées et réorganisées en 1846, 1850, 1866, 1880, 1885, 1898, 1921 et 1929. Les Palmes universitaires comportaient trois grades à l'origine : Titulaire, Officier de l'Université et Officier des Académies.

L'insigne consistait en une double palme brodée sur la robe du professeur.

En 1850, les grades furent ramenés à deux : Officier de l'Instruction Publique (bijou en or) et Officier d'Académie (bijou en argent). Un ruban violet fut créé pour soutenir le nouvel insigne métallique mis en place, car l'acces aux Palmes s'étant démocratisé, certains nouveaux décorés n'avaient pas d'uniforme professionnel (décret du 7 avril 1866).

L'Ordre évolua en "Ordre des Palmes Académiques" le 4 octobre 1955.

 

 

SECOND  EMPIRE

1852 - 1870

 

 

La MÉDAILLE   MILITAIRE

Créée le 22 janvier 1852 par Napoléon III,   elle est accordée aux sous - officiers  et aux soldats.   

Elle peut être également décernée, par exception, aux maréchaux, généraux et amiraux ayant commandé en chef ou qui ont rempli les fonctions de ministre. 

 

 

   

Médaille de Sainte Hélène

 

La Médaille de Sainte - Hélène est une médaille

commémorative donnée à tous les militaires français

et étrangers des armées de terre et de mer qui ont

combattu sous nos drapeaux de 1792 à 1815

(Décret du 12/08/1857).

 

C'est une médaille de bronze portant d'un côté,

l'effigie de Napoléon I° et de l'autre, la légende

"campagnes de 1792 à 1815 - A ses

compagnons de gloire, sa dernière pensée,

Sainte-Hélène, 5 mai 1821".

Médaille commémorative

de l'expédition de Chine

en 1860

 

accordée à tous ceux qui participèrent à celle-ci (décret du 22/01/1861).

 

Médaille d'argent, ruban jaune dans lequel est tissé en bleu et caratères chinois le nom de la ville de Pékin.

 

Médaille commémorative

de l'expédition du Mexique

en 1862-1863

 

accordée à tous ceux qui participèrent à celle-ci (décret du 29/08/1863).

 

Médaille d'argent, ruban tissé aux armes du Mexique.

 

 

 

 

Médaille commémorative de

l'expédition d'Italie en 1859

 

Médaille commémorative accordée, sur la proposition des ministres de la guerre 

et de la marine, à tous les militaires et marins qui

participèrent à la campagne d'Italie (décret du 11/08/1859).

 

Médaille d'argent, ruban rayé rouge et blanc.